Rénovation de l'église

L'église de Mazières en Gâtine

Après l'ouverture de la déviation, la municipalité de Mazières s'est lancée dans une étude de requalification urbaine afin de ré-inventer notre bourg. C'est la réhabilitation de l'entrée sud qui a été choisie en premier. Après les travaux dans les rues du Pré Martinet et des Forges, c'est le centre du village qui va bénéficier de cette requalification. Il est symbolisé par l'église Saint-Barnabé, cœur du bourg depuis sa construction au 12ème siècle.

Sortie de messe à Mazières au début du 20ème siècleDevenue trop petite et dans un mauvais état de conservation, la nef sera reconstruite au milieu du 19ème siècle et un transept sera ajouté. Seule l'abside du 12ème siècle est conservée. Vous pouvez découvrir son histoire dans ce document.

Aujourd'hui, ébranlé pendant plusieurs années par une circulation très importante, l'édifice montre des "signes de fatigue".

Le projet de rénovation fut lancé dès la fin de l'année 2008 et un diagnostic fut réalisé.

Il révéla des désordres finalement assez sérieux :

  • Au niveau des toitures, des infiltrations importantes ont été constatées que ce soit sur le clocher en ardoise ou les toits de tuiles où la couverture est parfois "à bout de souffle".
  • Ces infiltrations ont des conséquences directes sur les charpentes qui se déforment voire pourrissent lorsque les bois utilisés sont de la récupération.
  • Elles induisent également des fissures dans la maçonnerie.
  • La déformation des charpentes crée des poussées sur les murs, celles-ci pouvant entraîner leur effondrement à terme. La nef et le transept sont les plus touchés car les pièces de bois à grande portée subissent des fléchissements importants.
  • Par ailleurs, ces poussées ont conduit à un décollement des voûtes en pierre des bras du transept
  • Le même phénomène de décollement existe avec les voûtes en briques de la nef qui présente également un dévers de ses murs.
  • L'angle sud-ouest de la nef est le plus abimé : les fondations du pignon sont à l'air libre et l'humidité les a fragilisées entraînant une déstabilisation de celui-ci et une fissuration de cet angle de la nef.

Fissurations multiples de la coupole octogonale en briques et de ses trompes. Photo P. Jaunetflèches des pannes faitières de la nef. Photo P. Jaunet Fissuration de l’angle Sud-Ouest de la nef. Photo P. Jaunet Contrefort de l'angle sud-ouest de la nef. Photo P. Jaunet dévers de la corniche. Photo P. Jaunet

 

D'autres désordres plus ou moins graves ont été constatés comme l'altération de la litre funéraire, la dégradation des enduits extérieurs ou l'éclatement des pierres d'angle.

 

 

La rénovation de l'édifice est donc devenue une nécessité.

Dans ces pages vous pourrez prendre connaissance du projet et de son historique.

Vous pourrez aussi suivre l'avancée des travaux … sur plusieurs années car c'est un investissement très lourd à supporter pour une commune comme Mazières !